Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Shopactif


Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



Dajjâl : La civilisation de ” l’imposteur ”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dajjâl : La civilisation de ” l’imposteur ”

Message  Tâm Chân Hanh le Lun 9 Mar - 20:36


Certains
de nos frères musulmans le disent ... Le faux prophète, le Dajjal
annoncé par le Coran comme étant l'antéchrist est déjà parmi nous
Il s’appelle société de consommation...
j’ai
trouvé cet article sur un site qui s’appelle "Islam et décroissance" ce
qui montre bien que toutes les spiritualités toutes les religions ont
une base commune, le bonheur ne se trouve pas dans l'accumulation de biens materiels ou de richesses, bien au contraire ...




Voir ici ce site : citoyennetes.free.fr
Michel



“La
tradition islamique reconnaît la venue d’un messie imposteur, le
Dajjâl, qui apparaîtra à la fin des temps et qui séduira des foules
subjuguées par ses pouvoirs.
« Dieu n’a pas envoyé
de prophète, affirme Muhammad, sans lui ordonner de mettre en garde sa
communauté contre le faux Messie (al-masîh ad-djjal). C’est ainsi que
Noé et les prophètes après lui reçurent cet ordre. S’il sortait parmi
vous, ses signes distinctifs cachés ne le seront pas pour vous. Votre
Seigneur n’est pas borgne, alors que lui, il est borgne de l’œil droit.
Son œil est comparable à un raison sec » (1)
le
Dajjâl doit bien entendu être considéré comme une personne à part
entière. Mais on peut admettre que son apparition ne prendra tout son
sens que lorsque la civilisation moderne aura définitivement pris son
parti. L’auteur Muhammad Asad, dans son livre remarquable Le chemin de
la Mecque, consacre un chapitre à ce thème. Il identifie le Dajjal au matérialisme moderne.
Cet extrait montre l’écrivain en conversation avec un cheikh et un jeune bédouin :
«
- Vraiment, ô frère ? me demande le jeune bédouin avec vivacité. Est ce
vrai que tu as été toi-même un faranji (2) ? Je fais un signe
affirmatif et il murmure : « Dieu soit loué, Dieu soit loué ; Il guide
qui Il veut sur la voie droite… Dis-moi, frère, pourquoi les faranjis
se préoccupent-ils si peu de Dieu ?

C’est une longue histoire, lui dis-je, et cela ne peut pas s’expliquer
en quelques mots. Tout ce que je peux te dire maintenant est que le
monde des faranjis est devenu le monde du dajjal, le Brillant, le
Trompeur. As-tu déjà entendu parler de la prédiction de notre saint
Prophète, selon laquelle, dans les derniers temps , la plupart des
habitants du monde suivront le Dajjal, croyant qu’il est Dieu ? »

Alors qu’il me regarde d’un air interrogateur, j’expose, avec
l’approbation visible du cheikh Ibn bulayhid, la prophétie relative à
l’apparition de cet être apocalyptique, le dajjal, qui sera borgne,
mais doué de pouvoir mystérieux à lui concédés par Dieu. Il entendra de
ses oreilles ce qui se dit aux coins les plus éloignés de la terre et
verra de son œil unique des choses se produisant à des distance
infinies ; il vola autour de la terre en quelques jours, amassera des
trésors d’or et d’argent qu’il fera soudainement surgir du sol, fera
tomber la pluie et croître les plantes à son commandement, tuera et
ramènera à la vie, de telle sorte que tous ceux dont la foi est faible
croiront qu’il est Dieu Lui-même et se prosternerons devant lui en
adoration. Mais ceux dont la foi est forte liront ce qui est écrit sur
son front en lettres de feu : Négateur de Dieu, et ils sauront ainsi
qu’il n’est qu’une imposture destinée à mettre à l’épreuve la foi de
l’homme….
Mon ami le bédouin me regarde avec des grands yeux et murmure :
« Je cherche refuge en Dieu. »
Je me tourne vers Ibn Bulayhid :
«
Cette parabole, ô cheikh, n’est-elle pas une description adéquate de la
civilisation technique moderne ? Elle est « borgne », ce qui signifie
qu’elle ne voit qu’un aspect de la vie, le progrès matériel, et ignore
son aspect spirituel.
A l’aide de ses merveilles mécaniques, elle
rend l’homme capable de voir et d’entendre bien au-delà de sa capacité
naturelle et de couvrir des distances illimitées à des vitesse
inconcevables. Ses moyens technique peuvent « faire tomber la pluie et
croître les plantes », de même qu’ils découvrent des trésors
insoupçonnés sous la surface du sol.
Sa médecine rend la vie à ceux
qui paraissent condamnés à mort, alors que ses guerres avec leurs
horreurs scientifiques détruisent la vie. Et son développement matériel
est si puissant et si éblouissant que ceux dont la foi est faible se
mettent à croire qu’il y a une divinité en elle.
Mais
ceux qui ont gardé la conscience de leur Créateur reconnaissent
clairement que l’adoration du dajjal équivaut à la négation de Dieu…(3) <blockquote class="spip">
1 - Hadith authentique rapporté par Al-Bukhâri et Muslim
2 - Faranjis : C’est à dire un Européen. Les faranjis sont à l’origine les Francs des Croisades
3 - Muhamad Asad, Le chemin de la Mecque, pp 267-268, trad. Roger du Pasquier, éd Fayard, Paris, 1976.</blockquote>

_________________
**Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde**Gandhi
** Il y a assez sur Terre pour répondre aux besoins de tous,mais pas assez pour satisfaire l'avidité de chacun **Gandhi

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum