Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Shopactif


Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



LES DIX GRANDES VERSIONS EGYPTIENNES de la CREATION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LES DIX GRANDES VERSIONS EGYPTIENNES de la CREATION

Message  floraison le Lun 7 Juin - 23:42

La Création et l'origine du monde (du moins de notre planète) a toujours intrigué les peuplades de tous nos continents. En Egypte nous avons retracé l'existence de dix démiurges CREATEURS ou divinités censées avoir tiré le monde du chaos primordial. A tous ces mythes ou croyances primitives on peut encore en ajouter de nombreuses autres moins connus qui ont existé dans les anciens nomes (Provinces) dans la période pré-dynastique.



1. Le dieu " ATOUM d'Héliopolis " et Pithom (Delta du Nil)



A Héliopolis (Léontopolis-13è nome), ATOUM dont le nom signifie : " Celui qui est et qui n'est pas " un dieu qui flottait dans les eaux du Noun.

Les Textes des Pyramides en font une entité UNIQUE qui se présente sous l'image d'un pharaon portant les deux couronnes de Haute et Basse Egypte. Ainsi, malgré que les conceptions primitives lui accordaient l'exclusivité de la conception du monde, les périodes suivantes lui attribuèrent deux parèdres (conjoints féminins) : les déesses TéMET (une des 4 faces d'Hathor) et IOUASSâS qui auraient matérialisé son désir de créer le monde et le premier couple " SHOU et TEFNOUT ".

Primitivement adoré à Pithom (8è Nome), Atoum est considéré comme " le Grand Seigneur de l'UNIVERS ", les prêtres l'associeront à Rê la Source de vie et de lumière qui inscrit à l'avance le nombre d'années de règne des pharaons sur les fruits de l'arbre de l'éternité ISHED où tous les amants séparés se retrouveront un jour !



LA DESCENDANCE DU DIEU SUPREME : ATOUM - RE :





2. La déesse NEITH de Saïs (5ème nome du delta du Nil)



Sous la forme d'une femme coiffée de la couronne rouge de Basse Egypte, précurseur de Diane, elle tient dans ses mains un arc et des flèches, comme le dieu Atoum, Neith est une déesse solitaire qui a engendré le monde au moyen de 7 paroles ou de 7 flèches.

Remplaçant les anciennes déesses-vaches HéSAT et METHYER, elle crée le soleil, ainsi que le dieu crocodile Sobek, le maître des marais. Ultérieurement associée à DOUAMOUTEF, l'un des quatre fils d'Horus, elle veille sur le vase canope contenant l'estomac du défunt.



3. Le dieu PTAH de MEMPHIS (nome à la frontière des deux royaumes)



Considéré comme l'agent qui suscite le développement de la vie, il aurait conçu le monde dans son coeur avant de l' engendrer par le verbe. Sous l'Ancien Empire, il emprunte de nombreux points forts au dieu précédent Atoum sans complètement l'évincer.

Il est représenté par l'image d'un homme enveloppé dans une gaine, coiffé d'une calotte, il tient dans ses mains la croix égyptienne Ankh (symbole d'éternité) et le sceptre Ouas des dieux.

Déjà vénéré à Dei el-Médineh, près de la Vallée des reines, son culte est probablement antérieur à la création de Memphis où il deviendra la principale divinité. A partir de la 3è Dynastie, PTAH fut d'abord associé à Sokar (l'antique faucon momifié) puis à Osiris pour gérer les trois fonctions divines : création, métamorphose et renaissance.



4. L'OGDOADE d'Hermopolis (15è nome de Moyenne Egypte)



Etrange assemblée composée de huit divinités : deux couples de serpents et deux couples de grenouilles sorties des eaux du Noun qui personnifient les éléments de la Création comme l'infini liquide, l'obscurité primordiale, la fécondité de l'inondation qui fertilise le sol et entraîne avec elle reptiles et batraciens des Hauts Plateaux. Le clergé de Thèbes ne pouvant admettre que l'humanité sortait de serpents (ayant pris des pattes!) C'est le dieu universel caché Amon de Thèbes qui remplacera toute l'Ogdoade.



5. Le dieu THOT d'Hermopolis (15è nome de Moyenne Egypte)



Curieux personnage à tête d'Ibis au bec pointu qui tient le soleil sur sa tête et qui succède à Hermopolis à l'Ogdoade. Considéré comme l'antique dieu de la sagesse et de la science par excellence, il est le Seigneur de la parole et des lettres. Concepteur du monde qu'il crée par le VERBE, cette ancienne divinité évoluera aux côtés d'Osiris dans le jugement des âmes et sera associé à Memphis sous l'Ancien Empire à la langue de Ptah en devenant le " gardien de la vérité. "

Lié au mythe du retour de l'inondation, il accompagne SHOU et prend la forme d'un singe pour mieux approcher et persuader par son langage la fugueuse Tefnout, qui doit revenir à Héliopolis rejoindre son père Rê et apporter les eaux bienfaitrices dont le pays a besoin.



6. Le dieu HéRYSHEF d'Héracléopolis (20è nome Moyenne Egypte)



Son nom signifie : celui qui est sur son lac. Représenté sous la forme d'un homme à tête de bélier, il porte les deux couronnes de Haute et Basse-Egypte, symbole de son pouvoir royal qu'il exercera en particulier durant à la période du Moyen-Empire où sa ville sera choisie comme capitale du Royaume.

Considéré comme un démiurge local, il est (avec le dieu Min de Coptos) une divinité qui exalte surtout la fécondité et la fertilité.



7. Le dieu MONTOU d'Ermant, près de Thèbes (4è nome Haute Egypte)



Habituellement présenté sous la forme d'un homme à tête de faucon avec un disque solaire sur le front, il est le dieu de la guerre. Considéré comme un démiurge local, son culte se pratiqua jusqu'à la période de l'Ancien Empire où il fut progressivement évincé au profit de celui d' AMON : le dieu omniprésent et invisible.



8. La déesse METHYER ou Méhytourèt d'Esna (3è nome Haute Egypte)



Très ancienne figure de la vache primordiale flottant sur les eaux du Noun où elle incarne la vie sortie des eaux primitives. Comme la déesse Neith qui lui succéda dans ses fonctions, elle a également donné naissance au soleil, puis elle l'a protégé en le plaçant entre ses cornes recourbées en forme de lyre.



9. La déesse NEKBèT d'Elkab ou Nékheb (3ème nome de Haute Egypte)



Identique à la déesse Neith, la démiurge d'Elkab a engendré son monde au moyen de sept paroles ou de sept flèches. On l'identifie à un vautour blanc qui étend ses ailes protectrices sur pharaon. On la représente parfois perchée sur un nid soutenu par de grandes fleurs sur lequel elle tient dans ses griffes l'Ouas, le sceptre des dieux.



10. Le dieu KHNOUM d'Eléphantine (1er nome de Haute Egypte)



Antique dieu égyptien qui se présente sous la forme d'un homme à tête de bélier, assis devant un tour de potier il façonne de ses mains un couple de petits humains qu'il a extrait de la glaise (!) On lui attribue comme compagne, soit la déesse SATIS (une femme coiffée de la couronne blanche de Haute-Egypte avec deux cornes d'antilope), soit la déesse gazelle ANOUKIS dont le culte sera supplanté par celui de NEPHTYS (la soeur d'Osiris et de Seth).

SATIS était considérée comme une déesse de la fertilité et de l'amour, on lui attribuait le pouvoir de purifier à l'aide de ses Uraeus les corps des premiers pharaons défunts parvenus à l'entrée du royaume des morts. Ultérieurement (comme la Diane grecque) SATIS deviendra la déesse de la chasse.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum