Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Shopactif


Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



Aujourd 'hui Vendredi Saint ou la Passion de maître Christ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aujourd 'hui Vendredi Saint ou la Passion de maître Christ

Message  floraison le Ven 2 Avr - 8:39

Philippe Maillefaud


C’est un sujet des plus solennels que nous abordons dans ces quelques lignes.

On a fait de la Passion du Christ le sujet d’un film présenté dans les salles de spectacles. Rien d’étonnant à cela. Déjà, lors de la crucifixion « les foules s’étaient assemblées à ce spectacle » (Luc 23 v. 48). Mais le croyant comprend l’importance de cette scène et de ce qui a été accompli à la croix de Christ, aussi considère-t-il ce sujet dans le plus grand respect et la crainte de Dieu.



Pourquoi les souffrances et la mort de Jésus suscitent-elles tant de débats ? D’autres hommes ont enduré les pires sévices de la part de leurs semblables, et même encore de nos jours des atrocités se commettent. Mais les souffrances et la mort de Christ interpellent tout homme. Si quelqu’un préfère fuir cette question, c’est parce qu’elle concerne nos péchés qu’il veuille ou non le reconnaître. Nous aimerions nous arrêter sur Jésus, celui qui a connu la passion de la mort (Hébreux 2 v. 9).



Comment peut-on connaître la réalité de ce qu’a été la passion du Christ ?

La Bible est notre seule référence pour connaître ce que Dieu veut que nous sachions sur la mort de Jésus. Dans les quatre évangiles des témoins oculaires et serviteurs de Dieu présentent les scènes des derniers moments de Jésus sur la terre : ses souffrances, les accusations dont Il a été l’objet, la haine et la méchanceté des hommes ligués contre Lui et sa crucifixion. Le livre des Psaumes et ceux des prophètes nous donnent, dans un langage quelquefois imagé, les souffrances de son âme avant et quand Il fût crucifié. Le livre des Actes des apôtres donne le témoignage que le Saint Esprit a rendu par le moyen de ces hommes de Dieu. Tous ces écrits bibliques sont inspirés de Dieu (2 Timothée 3 v. 16), les écrivains les ont donnés sous la conduite d’une personne divine, le Saint Esprit (1 Pierre 1 v. 10-12 ; 2 Pierre 2 v. 21) ; aussi font-ils autorité pour le chrétien. La tradition des hommes, n’ayant pas cette origine divine, ne peut qu’altérer, voire contredire l’enseignement biblique. Voilà pourquoi la Bible est notre seule référence pour connaître l’exactitude des choses concernant Jésus (Luc 1 v. 1-4). C’est pour cela que nous nous appliquons à la citer et engageons nos lecteurs à lire les textes mentionnés pour être convaincus eux-mêmes par elle.



Qui est Jésus ? Il n’était pas un homme ordinaire ; Il est venu du ciel, Il est Dieu manifesté en chair (1 Timothée 3 v. 16). Il est le Fils de Dieu ; une voix venue du ciel s’est faite entendre pour le proclamer (Matthieu 3 v. 17 ; Marc 1 v. 11 ; Luc 3 v. 22). Son rejet et Sa mort infligée par les hommes rendent l’humanité responsable d’un tel acte devant le Dieu suprême et non pas seulement devant leurs semblables. Tous sont concernés car en effet, contre le saint serviteur de Dieu se sont assemblés les gouverneurs dans la personne d’Hérode et de Ponce Pilate avec les nations et les peuples d’Israël (Actes 4 v. 26-27). On aurait peut-être tendance à accentuer la responsabilité des Juifs ; certes ils auraient dû reconnaître en Lui le Messie que Dieu leur avait promis ; ce sont eux qui ont crié : qu’il soit crucifié ! (Matthieu 27 v. 23, 24 ; voir aussi Marc 15 v. 13, 14 ; Luc 23 v. 21, 23 ; Jean 19 v. 6, 15). Mais c’est oublier la lourde responsabilité des nations : l’autorité romaine dominait alors en Judée et c’est un chef des nations dans la personne de Pilate qui a prononcé sa condamnation définitive (Luc 23 v.24 ; Matthieu 27 v.26) ; ce sont aussi des soldats romains qui l’ont crucifié. Quelle réponse l’humanité pourra-t-elle donner à Dieu quand Il lui demandera compte de ce qui a été fait à Jésus, le Fils de Dieu ?



Le mal rendu pour le bien. Jésus a toujours fait le bien : « Il a passé de lieu en lieu faisant le bien guérissant tous ceux que le diable avait asservis à sa puissance » (Actes 10 v.38). Son innocence a été reconnue par Pilate avant sa condamnation. Mais celui-ci sous la pression de la foule le leur livra pour être crucifié (Matthieu 27 v. 24 ; Marc 15 v. 15 ; Jean 19 v. 15-16). Ainsi se trouve mis en évidence la parole du psaume : « pour mon amour ils ont été mes adversaires. … Ils m’ont rendu le mal pour le bien, et la haine pour mon amour » (Ps. 109 v. 4-5).

Quelle lourde responsabilité morale pour l’homme ! Ceci manifeste la méchanceté irrémédiable de tous. L’homme, tombé dans le péché, a rendu le mal pour le bien et de plus il l’a fait à Celui-même qui était l’envoyé de Dieu. L’homme s’indigne devant le mal qui se commet mais refuse de reconnaître que son cœur n’est pas meilleur que celui de ceux qui ont ainsi traité Jésus. De plus nous avons tous notre propre responsabilité en présence de la croix de Jésus. Elle nous condamne tous, ceux qui étaient présents, mais aussi ceux qui, sachant ce qui s’est passé alors, restent indifférents en présence de la manifestation suprême de l’amour de Dieu. Qui ose lever la tête et dire : je ne suis pas concerné par ce crime. La croix de Christ établit, sans la moindre contestation, la culpabilité de tout homme devant Dieu et sa déchéance morale



Jésus a-t-Il été pris par surprise ? Non. Il connaissait parfaitement ce qui allait Lui arriver : la trahison de Judas, le reniement de Pierre, l’abandon de tous, les souffrances terribles de la crucifixion et le jugement que Dieu allait faire tomber sur Lui à cause du péché. Il aurait pu prier le Père ; Il lui aurait fourni plus de douze légions d’anges pour le délivrer mais Il était venu pour accomplir les Écritures (Matthieu 26 v. 53-54), faire la volonté du Père qui l’avait envoyé et accomplir son œuvre (Jean 4 v. 34) et donner sa vie en rançon pour plusieurs (Matthieu ch. 20 v. 28). On est venu le prendre avec des épées et des bâtons mais en réalité Il s’est laissé prendre (Luc 22 v. 52-53 ; Jean 18 v. 4-11). Nous contemplons là son amour infini pour Dieu son Père et pour les misérables pécheurs que nous sommes : Il donne volontairement sa vie.



L’œuvre de la croix. La croix présente l’amour infini de Dieu pour tous les hommes. En effet, Christ a été livré par le conseil défini et par la préconnaissance de Dieu (Actes 2 v. 23). Il était venu comme l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde (Jean 1 v. 29). Il fallait son sacrifice pour que le péché fut ôté de devant Dieu et que les péchés de tous ceux qui croient en Lui et en son œuvre, soient pardonnés.

Nous pouvons être sensibles aux souffrances physiques qu’Il a endurées de la part des hommes et les comprendre quelque peu. Mais, il y a quelque chose de plus important : sur la Croix Christ a réglé la question de nos péchés les expiant devant Dieu. « Il a été manifesté afin qu’Il ôtât nos péchés » (1 Jean 3 v. 5) « Lui-même a porté nos péchés en son corps sur le bois » (1 Pierre 2 v. 24). «Christ a souffert une fois pour les péchés, le juste pour les injustes afin qu’il nous amenât à Dieu » (1 Pierre 3 v. 18). Ces souffrances là et toute l’horreur que la mort a eue pour Lui, nul ne peut les comprendre. Elles n’ont pas été infligées par les hommes. Mais Il les a connues de la part de Dieu Lui-même quand Il l’a traité comme le péché méritait de l’être ; Il a été fait malédiction pour nous (Galates 3 v. 13). Dieu lui-même met un voile sur cette scène. La Bible, Parole de Dieu, nous dit à trois reprises que, pendant ce moment, il y a eu des ténèbres sur tout le pays :

· Mais, depuis la sixième heure, il y eut des ténèbres sur tout le pays, jusqu'à la neuvième heure (Matthieu chapitre 27 verset 45).

· Et quand la sixième heure fut venue, il y eut des ténèbres sur tout le pays jusqu'à la neuvième heure (Marc chapitre 15 verset 33).

· Or il était environ la sixième heure ; et il y eut des ténèbres sur tout le pays jusqu'à la neuvième heure (Luc chapitre 23 verset 44).

À la fin de ces trois heures de ténèbres Jésus a prononcé le seul cri de souffrance entendu de sa bouche : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » (Matthieu 27 v. 46 ; Marc 15 v. 34).

La Bible donne la réponse à cette poignante question : « car il convenait pour lui (pour Dieu), à cause de qui sont toutes choses et par qui sont toutes choses, que, amenant plusieurs fils à la gloire, il consommât le chef de leur salut par des souffrances » (Hébreux 2 v. 10)



La mort de Jésus n’a pas été comme la mort de tout homme. Après les trois heures de ténèbres « Jésus, criant à haute voix, dit : Père ! entre tes mains je remets mon esprit. Et ayant dit cela, il expira » (Luc 23 v. 45). Il savait qu’il avait parfaitement accompli l’œuvre que le Père lui avait donné à faire, Il dit « c’est accompli. Et ayant baissé la tête, il remit (ou il livra) son esprit » (Jean 19 v. 30). De sa propre volonté il est entré dans la mort. Il n’est pas mort comme les autres crucifiés après une longue agonie, ni parce qu’on y aurait mis fin comme cela fut le cas pour les deux autres qui étaient crucifiés avec lui (Jean 19 v. 31-34). Pilate, lui-même fut étonné que sa mort fût si rapide (Marc 15 v. 44-45). Ainsi s’est accompli ce qu’il avait dit durant sa vie : « Moi je laisse ma vie, afin que je la reprenne. Personne ne me l’ôte, mais je la laisse de moi-même ; j’ai le pouvoir de la laisser, et j’ai le pouvoir de la reprendre : j’ai reçu ce commandement de mon Père » (Jean 10 v. 17-18). Il aurait pu descendre alors de la croix et manifester toute sa puissance devant ceux qui l’avaient rejeté et crucifié. Mais sa victoire n’aurait pas été complète. Il entre dans la mort, son sang coule pour la rémission des péchés de ceux qui croient (Matthieu 26 v. 28 ; Actes 10 v. 43 ; Apocalypse 1 v. 5) et, le troisième jour après sa mort, il ressuscitera.



Christ est ressuscité. Il est mort, Il a été enseveli. Son corps a été déposé par deux disciples dans un sépulcre neuf. Mais il n’y est pas resté. Le troisième jour des femmes pieuses et certains disciples sont venus au sépulcre : ils l’ont trouvé vide. Puis ils ont la grande joie de voir vivant Celui qui était mort. Vérité de toute importance : Christ est ressuscité. Dieu veillait à ce que s’accomplissent les Écritures de l’Ancien Testament : Sa chair n’a pas vu la corruption, Il n’a pas été laissé dans le hadès (Actes 2 v. 27, 31). On a fait courir le bruit que ses disciples avaient dérobé son corps (Matthieu 28 v. 11-15). Mais de nombreux témoins ont pu attester qu’Il est réellement ressuscité (Actes 3 v. 15 ; 1 Corinthiens 15 v.4-Cool. Ainsi sa victoire est totale. Il a triomphé de la mort ; elle n’a été pour lui qu’un passage avant d’être, à la vue de ses disciples, élevé de la terre pour entrer dans le ciel où il est maintenant assis à la droite de Dieu (Marc 16 v. 19 ; Luc 24 v. 51 ; Actes 1 v. 9).



Quels sont les bénéficiaires de la mort de Jésus à la croix ? Qui sont ceux dont les péchés ont été portés et sont sauvés ? Ce sont ceux qui croient « Car … il a plu à Dieu … de sauver ceux qui croient » (1 Corinthiens 1 v. 21). Que personne ne se trompe ! Ce n’est pas notre sensibilité qui nous sauve mais uniquement la foi qui reçoit comme vrai ce que Dieu dit quant à la personne de Jésus et l’efficacité de son œuvre. « Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est dans son Fils : Celui qui a le Fils a la vie, celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a la vie » (1 Jean 5 v. 11-12). « Qui croit au Fils a la vie éternelle ; mais qui désobéit (ou ne croit pas) au Fils ne verra pas la vie mais la colère de Dieu demeure sur lui » (Jean 3 v. 36). Quelle réponse donnons-nous à l’offre de salut que Dieu nous fait ? C’est d’après cette réponse qu’Il nous jugera. « Celui qui croit en Lui (le Fils de Dieu) n’est pas jugé, mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu » (Jean 3 v. 18). Dieu déclare juste celui qui est de la foi de Jésus (Romains 3 v. 26), celui qui croit en Dieu qui a ressuscité d’entre les morts Jésus notre Seigneur, lequel a été livré pour nos fautes et a été ressuscité pour notre justification (Romains 4 v. 25).



Faut-il ajouter quelque chose à cette foi simple en la personne et l’œuvre de Jésus ? Non ! Que répond l’apôtre à celui qui lui demandait : « Que faut-il que je fasse pour être sauvé ? » — Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé (Actes 16 v. 30-31). Jésus est le seul chemin pour nous approcher de Dieu, le seul médiateur entre Dieu et les hommes. C’est Lui qui s’est donné en rançon pour tous (1 Timothée 2 v. 5). Un homme ou une femme peuvent-ils intervenir en notre faveur pour cette question capitale de notre salut éternel ? Quelles que soient les pensées des hommes, notamment celles qui, au cours des temps, ont peu à peu présenté l’existence d’une co-rédemptrice, la Bible dit non. « Il n’y a de salut en aucun autre ; car aussi il n’y a point d’autre nom sous le ciel, qui soit donné parmi les hommes, par lequel il nous faut être sauvé » (Actes 4 v. 12).



Chers lecteurs ne soyez pas de ceux qui se laissent simplement émouvoir par les souffrances et la mort de Jésus et en restent là. Mais que, reconnaissant votre culpabilité devant Dieu et confessant vos péchés, vous receviez par la foi le salut qu’Il vous offre. La Parole de la croix peut vous paraître une folie, mais à nous qui obtenons le salut elle est la puissance de Dieu (1 Corinthiens 1 v. 18)




Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd 'hui Vendredi Saint ou la Passion de maître Christ

Message  Tâm Chân Hanh le Ven 2 Avr - 9:32

"Imaginez un instant que cet évènement se passe aujourd’hui. D’un coté vous avez un homme qui par son Émanation de Lumière et son enseignement est contraire aux écritures sacrées. Des milliers de fidèles sont outrés par ce nouvel enseignement et cette connaissance. Le Pape ordonne que cet homme soit jugé, car trop de fidèles et autres gens décident de suivre cet enseignement Divin. L’homme en question est arrêté et la règle en vigueur est la mise à mort si les faits et gestes sont véridiques. En même temps cette coutume est toujours en vigueur, un autre homme fut arrêté pour des crimes et meurtres commis dans la société.

Je suis certain d’une chose c’est que le verdict serait presque le même, car les avocats, les juges, chaque personne qui serait mêlée de près ou de loin serait harcelée, achetée, intimidée pour faire condamner à mort cet homme qui prône l’enseignement de la Pure Lumière de Dieu. Et l’autre homme serait libéré pour faute de preuves ou manquement sur procédures judiciaires."

"La plupart des gens sont sous l’emprise de leur Ego, leur personnalité humaine et de leur titre, la hiérarchie de ces derniers, sous l’emprise de l’argent et du pouvoir, chacun utilisant sa conscience humaine pour déterminer son rôle à jouer dans cette société dite évoluée. Il suffit de constater que les trois quarts de la population mondiale est sous développée, sous alimentée et non instruite, dans le but de les garder ignorants et manipulables. Même dans les sociétés dites évoluées, la richesse appartient à une élite seulement, les travailleurs s’appauvrissant et payant de plus en plus d’impôts pour assouvir la soif d’argent des investigateurs, de ceux qui gouvernent sous la domination des Multinationales."

Texte expliquant la Passion du Christ découvert à paque l'an dernier..

le texte complet ici
http://michel1955.blogspot.com/2009/04/en-ce-vendredi-saint-en-ce-week-end-de.html

_________________
**Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde**Gandhi
** Il y a assez sur Terre pour répondre aux besoins de tous,mais pas assez pour satisfaire l'avidité de chacun **Gandhi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd 'hui Vendredi Saint ou la Passion de maître Christ

Message  floraison le Sam 3 Avr - 8:31

Voici un lien superbe, prenons le temps de le découvrir et de nous en imprégner

http://www.spiritualite-chretienne.com/passion/Foligno-1.html

Il s'agit de La Passion de Jésus

racontée par les mystiques



Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd 'hui Vendredi Saint ou la Passion de maître Christ

Message  floraison le Sam 3 Avr - 9:46

LE CHEMIN DE CROIX

Prière d'entrée

Dieu, Père très bon, par amour pour nous, tu as envoyé ton Fils sur la terre, qui s'est fait obéissant jusqu'à la mort sur une croix, pour nous sauver tous.

* Je veux aujourd'hui suivre en pensée le Christ sur le chemin de la Croix, pour ouvrir plus largement mon âme à ta bonté sans mesure, et mieux comprendre la gravité de mes péchés. Que la contemplation des souffrances de Jésus éveille en moi contrition sincère, et la volonté de me corriger.
* O Marie, Mère des douleurs, obtiens-moi de Jésus, cette grâce. Amen.



* Par tes saintes blessures, nous t'en prions,
* Seigneur Jésus, prends pitié de nous.

I
Première station

Jésus est condamné à mort.

* Nous t'adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
* Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde

Jésus, innocent de toutes les accusations portées contre Lui, est debout devant le tribunal, et Pilate, par faiblesse et lâcheté, prononce contre lui la sentence unique.
- N'avons-nous pas, nous aussi, condamné parfois notre prochain, et, avec une inconscience coupable, blessé sa réputation par médisance ou calomnie ? Pourtant Jésus a dit : " Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés !"
- O mon Sauveur, si j'ai fait du tort à quelqu'un de cette façon, je le regrette sincèrement. Inspire-moi, je t'en prie, le respect de la réputation de mon prochain.
Amen.

Notre Père...
Je vous salue...
Gloire au Père...

* Par tes saintes blessures, nous t'en prions,
* Seigneur Jésus, prends pitié de nous.



II
Deuxième station

Jésus est chargé de la Croix

* Nous t'adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
* Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde

Le Christ, injustement condamné, prend la croix sur ses épaules. Il la porte vers le Calvaire, car c'est par elle qu'Il veut nous sauver. " Si quelqu'un veut être mon disciple, qu'il prenne sa croix et qu'il me suive !" a dit le Christ.
- Nos croix, ce sont nos échecs, nos afflications, nos soucis, nos maladies...
- Seigneur Jésus, aide-moi à porter ma croix derrière toi sans me plaindre ni récriminer, et que je parvienne au salut éternel.

Notre Père...
Je vous salue...
Gloire au Père...

* Par tes saintes blessures, nous t'en prions,
* Seigneur Jésus, prends pitié de nous.

III
Troisième station

Jésus tombe pour la première fois sous le poids de la croix.

* Nous t'adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
* Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde

Jésus tombe à genoux sous le poids de la croix. Mais il ne la rejette pas, Il se relève et la reprend pour la porter plus loin.
- Il est lourd le fardeau des croix qui parfois pèse sur nous. Nous tomberons peut-être sous l'assaut des tentations et des adversités, ou nous laisserons-nous abattre par le découragement et le désespoir...
- Seigneur Jésus, épargne-moi les chutes, et si je tombe, aide-moi à me relever.
Amen.

Notre Père...
Je vous salue...
Gloire au Père...

* Par tes saintes blessures, nous t'en prions,
* Seigneur Jésus, prends pitié de nous.

IV
Quatrième station



Jésus rencontre sa très sainte Mère

* Nous t'adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
* Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde

Presque tous ont abandonné le Christ, mais sa Mère est demeurée fidèle. Elle a suivi son Fils, portant avec Lui sa souffrance, et l'offrant pour le salut du monde.
- Ô perfection inégalée de l'amour maternel !
- Mère très sainte, fais que toutes les mères prennent ainsi à coeur le salut de leurs enfants, et que les enfants sachent reconnaître et respecter cet amour.
Amen.

Notre Père...
Je vous salue...
Gloire au Père...

* Par tes saintes blessures, nous t'en prions,
* Seigneur Jésus, prends pitié de nous.

V
Cinquième station

Simon de Cyrrène aide Jésus à porter sa croix

* Nous t'adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
* Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde

Associé par ce service à la Passion de Jésus, Simon de Cyrène a reçu la grâce de la foi et du salut éternel.
- Nous aussi, nous devons savoir nous porter la croix les uns des autres : manifester bienveillance et compassion, consoler, encourager, secourir nos frères dans la peine ou le dénuement. Le Christ a dit : " Tout ce que vous avez fait à l'un de ces petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait. "
- Seigneur Jésus, fais qu'en chacun de mes frères je reconnaisse Ta présence.
Amen.

Notre Père...
Je vous salue...
Gloire au Père...

* Par tes saintes blessures, nous t'en prions,
* Seigneur Jésus, prends pitié de nous.

VI
Sixième station

Véronique essuie le visage de Jésus

* Nous t'adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
* Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde

La foule se moque de Jésus, le frappe et le bouscule. Mais Véronique, femme au coeur droit, sait qu'Il est innocent. Bravant la meute déchaînée, elle se précipite et essuye le visage de Jésus. Forte de sa foi, elle ne craint personne.
- Seigneur Jésus, que Ta grâce assure ma foi, pour que jamais de Toi je ne rougisse, et que toujours et partout, sans hésitation, je Te rendre témoignage.

Notre Père...
Je vous salue...
Gloire au Père...

* Par tes saintes blessures, nous t'en prions,
* Seigneur Jésus, prends pitié de nous.

VII
Septième station

Jésus tombe pour la deuxième fois

* Nous t'adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
* Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde

Malgré l'aide de Simon de Cyrène, Jésus, affaibli, trébuche et tombe une deuxième fois. Dans un sursaut d'énergie Il se redresse et poursuit son chemin.
- Quant à nous, quelles que soient nos bonnes résolutions, combien de fois n'avons-nous pas cédé aux mêmes tentations ! Nous sommes faibles, et si souvent complices de nos penchants mauvais !
- Seigneur Jésus, délivre-moi des fautes commises par habitude ou lassitude ! Par Ta grâce relève-moi sur la route du bien !

Notre Père...
Je vous salue...
Gloire au Père...

* Par tes saintes blessures, nous t'en prions,
* Seigneur Jésus, prends pitié de nous.

VIII
Huitième station

Jésus réconforte les femmes de Jérusalem

* Nous t'adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
* Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde

Jésus, tout endolori, ne pense pas à Lui au plus fort de la souffrance. Il console et réconforte : " Ne pleurez pas sur moi, mais sur vous et sur vos enfants !"
- Nous autres, bien souvent, n'avons de préoccupations que de nous-mêmes, et d'exigences qu'à l'égard du prochain.
- Seigneur Jésus, délivremoi de l'égoisme et ouvre mon coeur à la miséricorde et la compassion !

Notre Père...
Je vous salue...
Gloire au Père...

* Par tes saintes blessures, nous t'en prions,
* Seigneur Jésus, prends pitié de nous.

IX
Neuvième station

Jésus tombe pour la troisième fois

* Nous t'adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
* Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde

Jésus vacille encore et s'écroule. Mais le coeur est inébranlable. Il ira jusqu'au bout, portant avec la croix le poids des péchés du monde.
- Epuisante et rude peut être aussi la route de l'abnégation, du sacrifice, du dévouement, de l'honnêteté. Mais que ne ferait-on pas, comme les saints, pour le Christ et son Royaume ?
- Seigneur Jésus, donne-moi la force de persévérer dans Ton amour et dans le bien.

Notre Père...
Je vous salue...
Gloire au Père...

* Par tes saintes blessures, nous t'en prions,
* Seigneur Jésus, prends pitié de nous.

X
Dixième station



Jésus est dépouillé de ses vêtements.

* Nous t'adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
* Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde

Le chemin de croix de Jesus s'achève. Le sommet du Calvaire est atteint, et aussi l'humiliation ultime infligée à Jésus : Le voici exposé nu à la risée du public.
- La souffrance de Jésus expie nos péchés d'impudeur et de sensualité.
- Seigneur Jésus, crée en moi un coeur pur. Garde-moi dans la chasteté requise par mon état.
Amen.

Notre Père...
Je vous salue...
Gloire au Père...

* Par tes saintes blessures, nous t'en prions,
* Seigneur Jésus, prends pitié de nous.

XI
Onzième station

Jésus est crucifié

* Nous t'adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
* Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde

On cloue Jésus sur la Croix, tandis qu'Il prie pour ceux qui L'ont livré à la mort : " Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font !"
- Qui d'entre nous n'a jamais subi d'injustices, d'outrages ou d'humiliations ? Mais la foi renonce à la vengeance, elle enseigne le pardon des offenses.
- Seigneur Jésus, je t'en supplie, apprends-moi à pardonner, même à mes plus grands ennemis, pour obtenir aussi la grâce de ta miséricorde.
Amen.

Notre Père...
Je vous salue...
Gloire au Père...

* Par tes saintes blessures, nous t'en prions,
* Seigneur Jésus, prends pitié de nous.

XII
Douzième station

Jésus meurt sur la croix

* Nous t'adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
* Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde

L'oeuvre de la Rédemption est accomplie. " Père, en tes mains je remets mon esprit !"
- Tels furent les derniers mots de Jésus notre Sauveur.
- Le Christ a donné sa vie pour nos péchés et nous a obtenu la Vie éternellement bienheureuse dans le Ciel.
- Seigneur Jésus, que Ton sacrifice pour moi ne soit pas vain. Des liens du mal délivre-moi, et conduis-moi sur ta route de lumière, pour que je puisse, quand viendra l'heure, remettre en paix mon âme entre tes mains.
Amen.

Notre Père...
Je vous salue...
Gloire au Père...

* Par tes saintes blessures, nous t'en prions,
* Seigneur Jésus, prends pitié de nous.

XIII
Treizième station

Jésus est déposé de la croix

* Nous t'adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
* Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde

On descend de la croix le corps inerte de Jésus, et Marie, sa Mère, Le reçoit sur ses genoux. Un glaive de douleur transperce son coeur, et ses larmes coulent sur la chair meurtrie de son divin Fils. Insondable est la Compassion de Marie avec Jésus pour la rédemption de nos péchés !
- Mère très sainte, tu nous fus donnée pour Mère par ton Fils Jésus mourant sur la Croix. Je t'en supplie, intercède pour moi Mère très bonne, conduis-moi à Jésus.
Amen.

Notre Père...
Je vous salue...
Gloire au Père...

* Par tes saintes blessures, nous t'en prions,
* Seigneur Jésus, prends pitié de nous.

XIV
Quatorzième station

Jésus est déposé dans le tombeau

* Nous t'adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
* Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde

Bien modestes sont les funérailles de Jésus: Nicodème, Joseph d'Arimathie, Saint Jean, Marie et quelques femmes... On descend le Corps sacré dans le tombeau. Pas pour longtemps. Le jour de Résurrection est proche. - Chacun de nous devra mourir. Quand ? Nul ne le sait. Peu importe le faste de nos funérailles. Une seule chose compte, c'est d'être prêt à paraître devant le Seigneur.
- Seigneur Jésus, garde-moi de la mort soudaine. Accorde-moi le temps de la pénitence. Que ton Corps sacré, reçu dans la sainte communion, me donne la force de bien accomplir le grand passage, et accueille-moi dans ton Royaume.
Amen.

Notre Père...
Je vous salue...
Gloire au Père...

* Par tes saintes blessures, nous t'en prions,
* Seigneur Jésus, prends pitié de nous.

Prière finale.

Seigneur Dieu, accueille favorablement la prière dans laquelle je me suis efforcé de suivre avec vénération le chemin de croix de Ton Fils. Je te rends grâce pour toutes les bonnes pensées que tu m'as inspirées. Rends fermes mes bonnes résolutions. Que le souvenir de la Passion et de la Mort du Christ me garde du péché, et éveille en moi le goût du bien, pour me conduire à la Vie éternelle.
Amen.

Livre de prières franco-polonais
Mission catholique polonaise
Paris - 1989

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd 'hui Vendredi Saint ou la Passion de maître Christ

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum