Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Shopactif


Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



Bonne journée...nous sommes un

Aller en bas

Bonne journée...nous sommes un

Message  soleilamethyste le Ven 27 Mar - 14:19

Belle journée lumineuse,

Comme je ne sais pas bien où placer ceci , je le mets ici...





Il y avait un temple à Vrindavan où Krishna avait séjourné. On avait construit un magnifique temple à sa mémoire et les femmes n'avaient pas le droit d'y rentrer. Les femmes étaient autorisées sur le pourtour, à l'extérieur, à toucher les marches du temple.

Elles n'avaient jamais pu voir la statue de Krishna à l'intérieur car le prêtre était inflexible.



Lorsque Meera arriva, le prêtre eut peur qu'elle veuille entrer dans le temple et il plaça à la porte deux hommes armés, l'épée nue à la main pour l'en empêcher. Mais lorsqu'elle arriva - ces êtres là sont si rares... une brise si parfumée, une si belle danse, un chant dont les paroles contenaient ce qu'aucun mot ne peut contenir... - les deux gardes oublièrent pourquoi ils étaient là et Meera dansa dans le temple.



C'était le moment pour le prêtre de vénérer Krishna; son plat plein de fleurs tomba sur le sol lorsqu'il la vit...



Il était fou de colère et lui dit: "Tu as violé une règle vieille de plusieurs siècles".



"Quelle règle ?" demanda-t-elle.



"Aucune femme ne peut entrer ici" dit le prêtre.



Et pouvez-vous imaginer la réponse ? C'est courageux…

Meera lui dit: "Alors comment es-tu entré ici ? Excepté un seul être, le bien aimé, l'Ultime, tout le monde est une femme. Penses-tu qu'il y ait deux hommes au monde, toi et l'Ultime ? Oublie ce non-sens". Elle avait évidemment raison; une femme pleine d'amour regarde l'existence comme son bien aimé et l'existence est Une.



Vous savez que Jésus a dit: "Dieu est amour". Si cela avait été écrit par une femme, elle aurait écrit: "L'amour est Dieu". Dieu est nécessairement secondaire, c'est une hypothèse du mental, alors que l'amour est une réalité qui bat dans chaque cœur.



Il y a eu des gens comme Meera... mais seules des femmes très courageuses ont pu réussir à sortir du système social répressif. Elle a pu le faire parce qu'elle était reine, quoique sa propre famille essayât de la tuer parce qu'elle chantait et dansait dans les rues. Sa famille ne pouvait pas l'accepter. En particulier en Inde et au Rajasthan la femme est très réprimée. Et une femme de la beauté de Meera, dansant dans les rues en chantant joyeusement...





Je trouve cette histoire très belle d'Audace et de Joie.

L'Amour véritable finit pour faire voler en éclats toutes les prisons de l'âme...

Il est Innocence de l'âme et Foi totale dans la justesse de son action.

Il est acte (r)évolutionnaire ...action Juste!

Un Amour si grand qu'il ose, qu'il brûle tout sur son passage pour aller vers le Bien-aimé, vers le Très-Haut, Celui avec Lequel, en effet, nous ne faisons qu'UN











Et une petite poésie du jour sans se presser, sans forcer et sans s'relire...





Je ne sais pas pourquoi je m'isole

Je ne veux pas mais çà me colle

J'ai tout perdu toute seule ici

travail, maman et même mari

Ils ont beau dire que j'ai le pouvoir

y'a des moments, j'peux plus rien voir

Juste la souffrance qui m'colle au ventre

qui m’interroge, demande quand j'entre

Au Paradis qui est aussi en moi partout

mais je l'sens pas, j'lui dis "t'es où"?



Deci delà, il fait c'qu'il peut pour me montrer le bout de son nez

mais je suis tenace, je lui tiens tête avec cette sacrée personnalité

Pas grave y m'dit de toute façon ma très jolie

avec tes airs de j'en peux plus , ce paradis

Il t'est rendu!



Rendu? Ah bon! par qui? par quoi? comment? pourquoi?

Comme çà ...pour rien...ici et là...

écoute bien dans le silence!

regarde les rayons qui dansent!

dans ce soleil si matinal, toutes tes attentes rendent l'âme

tu n'es plus qu'une ici maintenant avec ton soleil âme

vibrant, vivant, lumineux et présent!



Josiane soleilamethyste





WE ARE ONE !












vendredi 27 mars 2009



"La méthode des scientifiques est celle de l’analyse : ils séparent, ils coupent, ils dissèquent, ils décomposent, et cette méthode s’est maintenant généralisée à tous les domaines de la vie. Bien sûr, quand on se trouve devant un problème il est nécessaire de l’analyser ; mais pour trouver la meilleure solution, la méthode la plus efficace est la synthèse, c’est-à-dire replacer le problème au cœur d’un ensemble. Seule la synthèse vivifie. En s’acharnant à analyser, à démonter les objets et les êtres, on marche vers la mort, la mort spirituelle d’abord, et puis la mort physique.
Qu’est-ce que l’individualisme ? Une sorte d’analyse qui pousse les êtres à se détacher, à s’isoler, à se séparer des autres, à renforcer les murs, les frontières ; et cette analyse aboutit elle aussi à la mort spirituelle. Une collectivité, une fraternité est au contraire une synthèse qui apporte la vie. Tant que les humains ne voudront pas réaliser la fraternité universelle dans le monde, ils se détruiront. Pour vivre, il faut avoir un haut idéal, et cet idéal, c’est le Royaume de Dieu, qui n’est autre que la véritable fraternité universelle."


Omraam Mikhaël Aïvanhov







Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum